Notre président parle de la gestion de l'offre dans le Globe and Mail

Dans le cadre du dossier «The Power of CO-OPERATIVES» du Globe and Mail paru en octobre dernier, le président de La Coop fédérée, M. Ghislain Gervais, prenait position en faveur de la gestion de l’offre dans le cadre de la renégociation de l’ALENA. 

Dans cet article, M. Gervais indique qu’il est important que : « le Canada conserve sa capacité de nourrir sa population grâce aux agriculteurs et aux transformateurs locaux. » La gestion de l’offre, étant liée à la sécurité alimentaire du Canada, il est important que celle-ci soit conservée. L’abolition de la gestion de l’offre signifierait que 40 % de l’industrie laitière canadienne, soit environ 5 000 fermes familiales, disparaîtrait à moyen terme. Cette perte se traduirait au niveau économique par une baisse du PIB de 2,1 milliards à 3,5 milliards de dollars pour le Canada. Ce sont donc 24 000 emplois qui sont en jeu à travers ces renégociations.

 Cliquez sur le lien pour lire le texte complet.